Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.
Rechercher
sur tout le site
- +

Les expressions des listes

Tribunes politiques publiées dans le bulletin municipal annuel n° 74 de février 2018

Agir pour sillingy

Chères Sillingiennes, chers Sillingiens,

Déjà bientôt quatre ans que vous nous avez confié les rênes de la collectivité.
Et oui, les années passent et l’engagement ne faiblit pas !
Je tiens d’abord à remercier toutes les personnes qui m’entourent dans cette mission aussi bien les élus, les bénévoles que l’ensemble du personnel communal qui œuvrent au quotidien pour le service de tous. Notre commune trace son sillon dans le bassin annécien avec une des plus fortes augmentations de population de Haute-Savoie. Elle se veut accueillante et créatrice d’emploi. En 2017, près de 70 emplois ont été créés dans la zone d’activités à l’entrée du chef-lieu et dans celle de Bromines.

Ce dynamisme se traduit aussi par de nombreuses acquisitions foncières par la commune. Cela permettra d’augmenter l’offre de logements aidés pour faire face à nos obligations et ne plus être carencé. Cela permettra de développer les zones artisanales. Cela permettra d’être force de proposition pour de nouveaux services à la population : aides à la personnes, maison séniors, crèches.. Sans le foncier on ne fait rien !

Je ne vais pas évoquer les projets réalisés et ceux à venir, vous les découvrez dans les nombreux articles et l’éditorial du bulletin. Néanmoins, quelques précisions : nous accentuerons les réunions de hameaux pour, échanger et vous concerter sur le futur aménagement de La Combe ou l’aire de jeux intergénérationnels derrière l’école de Chaumontet, par exemple.
En clair, pour construire de nouveaux projets ensemble et améliorer le quotidien de chacun.

Comment s’en donner les moyens ?

Alors que nous ne connaissons toujours pas le devenir de la taxe d’habitation, l’état continue des coups de rabot dans le budget communal. Sillingy a fait le choix de poursuivre une politique d’investissement, d’équipement pour le futur et pour favoriser le bien vivre ensemble. Surtout notre commune est la locomotive au sein de la CCFU en faveur des mutualisations. Les services Ressources Humaines et Urbanisme donnent entière satisfaction après une année de mutualisation au sein de CCFU. Ces services se sont largement appuyés sur les fondations solides de la commune de Sillingy. Un autre domaine, la police pluricommunale facilite le maintien de l’ordre public. Vous avez, d’ailleurs, sûrement déjà croisée des agents, sur notre territoire.

Comme je l’ai évoqué dans l’éditorial, à la suite de la décision de construire le siège de la communauté de communes à Sillingy, le conseil municipal a trouvé judicieux de proposer la mutualisation des locaux administratifs du fait des transferts progressifs des compétences municipales vers le bloc intercommunal.
La liste d’opposition (Sill’Avenir) et la majorité des collègues de la CCFU ont voté contre !
Alors qu’ils viennent encore me parler d’économie, de réduction de la pression fiscale et d’optimisation des services pour nos concitoyens … Je les attends !

Sur ce dossier, tout comme d’autres, je n’hésiterai pas à revenir vers vous pour recueillir votre avis et construire au mieux l’avenir.

Je ne saurai terminer ces quelques lignes sans vous souhaiter, au nom de la liste, à vous et vos proches une belle et heureuse année 2018.

Yvan Sonnerat

Maire de Sillingy.


Sill’Avenir

MANQUE D’ANTICIPATION ET DE CONCERTATION.

A bientôt mi-mandat, la majorité municipale continue à développer sa politique sans concertation avec la population et sans prendre en compte les avis extérieurs.

Quelques réunions de quartier ne sont qu’un leurre.

Ainsi l’électricité a été coupée dans de nombreux hameaux et lotissements, sans préavis, entraînant insécurité et recrudescence des incivilités dans plusieurs lotissements. Nos enfants, en période hivernale, se déplacent sur des voies non éclairées, à leurs risques et périls. Adoptée dans un souci d'économies, cette mesure ne permettra un retour sur investissement que dans 10 ans au mieux pour les finances communales. Peut-être y avait-il des solutions alternatives ?

En matière scolaire, là encore, le manque d’information et de clarté a été pointé par de nombreux parents lors de la fusion des écoles du chef-lieu.

En ce qui concerne les associations, la mairie est heureuse de leur dynamisme, mais ne leur attribue qu’une aide peau de chagrin de 51 000 € pour les 42 présentes sur la commune. Et la municipalité promet depuis longtemps des locaux associatifs qui tardent à venir : encore des promesses…

Un cas particulier nous interpelle particulièrement : celui de l’association de la Mandallaz, plus grosse association de SILLINGY, qui encadre de nombreux enfants, mais qui ne bénéficie que de faibles soutiens financiers communaux, malgré ses besoins salariaux importants afin d’assurer les cours et l’encadrement. N’est-il pas du rôle de la municipalité de prendre les rênes en interpellant notamment l’intercommunalité ?

Pour les logements sociaux, on ne peut que constater le manque d’anticipation et l’immobilisme de ces trois dernières années, qui ont pour conséquence une augmentation de la pénalité financière communale (assumée par le contribuable de SILLINGY). Sans la menace préfectorale de prendre la main sur le dossier, la situation continuerait à s’enliser… comme pour les maisons de la Petite Balme dont personne ne parle plus, malgré nos fréquentes interpellations en conseil municipal. Pensons aux Sillingiens qui vivent avec ce mal- être et cette épée de Damoclès depuis trop d’années.

En résumé, nous regrettons, comme depuis le début du mandat, le manque d’information et de concertation pour une vision partagée et une meilleure anticipation des dossiers. Comment concevoir l’avenir dans ces conditions ?

«On ne subit pas l’avenir, on le fait » disait Georges Bernanos.

Nous présentons à toutes et à tous nos meilleurs vœux pour l’année 2018.


François Encrenaz

« Les années de mandature se succèdent, rien ne change, projets ubuesques, décisions erratiques, vision à petite échelle, vivement 2020.

Bonne et heureuse année 2018. »

Salutations.

François Encrenaz.



© Commune de Sillingy Made by 6tematik